Ayant d’abord une formation en sciences politiques, j’ai bifurqué il y a quelques années vers le domaine des arts visuels. Si mes études m’ont donné les outils critiques pour être plus à même de comprendre les relations de pouvoir existantes, elles m’ont aussi donné un fort sentiment d’impuissance. Je tente maintenant de vaincre ce ressenti par la création — par la production du non-productif, ou du moins, au sens capitaliste du terme…

En constante exploration, avide d’expérimenter la création via un éventail de techniques et médiums, je m’identifie comme artiste multidisciplinaire.

J'aime les choses qui brillent — pas forcément les plus chères, même le contraire —, celles que je trouve dans la rue ou dans les magasins de seconde main. Dans mon choix de sujets, matériaux, formes, et textures, j’évoque le contraste et l’opposition; par le jeu de la lumière et des ombres, par la suspension de ce qui semble lourd, par l’assemblage du fragile, de la violence et du beau, du cousu et de l’effiloché. 

Certains éléments dont la représentation du corps des fxmmes, leurs sexualités et la notion de consentement reviennent dans mon travail.

J’aime le caractère politique qui souvent vient avec le choix d’utiliser le textile, ce médium traînant toujours avec lui une étiquette d’art dit « féminin ». J’ai l’intention d’exploiter encore davantage cette corrélation dans ma pratique. 

***

Having initially graduated in political sciences, I bifurcated into the field of visual arts a few years ago. If my studies gave me critical tools to better understand existing power relations, they also left me a strong sense of helplessness. I am now trying to overcome this feeling with creation — by the production of the non-productive, or at least, in the capitalist sense of the term…

Eager to experience creation using a range of techniques and mediums, I identify as a multidisciplinary artist.

I love shiny things — not necessarily the most expensive ones, even the opposite — the ones I find on the street or in thrift-shops. In my choice of subjects, materials, shapes, and textures, I evoke contrast and opposition; by the play of light and shadows, by the suspension of what seems heavy, by the combination of fragile, violence and beauty, the sewn and the frayed.

Elements such as the representation of womxn’s bodies, their sexualities and the notion of consent are recurrent in my work.

I like the political character that often comes with the choice of using textiles, this medium still carrying a label of "feminine" art. I intend to further exploit this correlation in my practice.
error: Content is protected !!
close-alt close collapse comment ellipsis expand gallery heart lock menu next pinned previous reply search share star